Parcours et réglements

Parcours de 1ere Catégorie

( salmonidés dominants )

 

Taille légale de capture :

 25 cm ( tous poissons de taille inférieur devra être remis délicatement à l’eau, dans les meilleurs conditions )

Nombres de prises maximum prélevées :

4 Truites / jour / pêcheur  ( Nous vous invitons fortement à prendre conscience de l’incidence des prélèvements et de l’impact que cela occasionne sur les populations futures, et de les limiter )

Remise à l’eau de l’Ombre commun obligatoire.

 


 

L’ AAPPMA dispose de 2 Parcours SANS-TUER ( hameçon simple, sans ardillon, remise à l’eau immédiate et obligatoire des poissons ) soumis à arrêté Préfectoral. Ces deux parcours font l’objet de panneautage et de surveillance très régulière. Sur ces parcours, le port d’un panier est interdit….prenez soin si vous avez prélevé des poissons sur un autre secteur de déposer votre panier à votre véhicule avant d’aller pratiquer sur un parcours  » sans-tuer  » .

Sur ces parcours comme sur l’ensemble du linéaire, chaque poisson quelques soit l’espèce, devra être remis respectueusement à l’eau et dans les meilleurs conditions ( applicables également sur le vairon )

-le 1er en amont du village, d’une longueur de 500 m environ, réservé à la pêche à la mouche. Un panneautage est en place.

-le 2nd en plein centre du village, d’une longueur de 600 m environ, réservé à la pêche à la mouche et aux appâts naturels. Il débute à la prise d’eau de la cascade en aval et jusqu’au radier au dessus du pont à l’amont. Un panneautage est en place.

 

12804448_565886800242448_1418625377_n

 

P1050532 Panorama1

Une réglementation qui prévoit des sanctions pour tous

L’ AAPPMA dispose de 2 personnels de garderie agrée.

Des panneaux de GARDERIE ont été installé sur les beaux de l’AAPPMA

S’il est prévu de pouvoir sanctionner les contrevenants aux obligations qui sont les nôtres comme, à titre d’exemple, le fait de pêcher sans avoir sa carte de pêche (contravention de 3ème classe, soit 450 € au maximum) ou de ne pas en être « porteur » (contravention de 1ère classe, soit 38 € au maximum),
 il est à noter que la réglementation permet aussi et surtout d’envisager des sanctions beaucoup plus lourdes pour tous ceux qui sont à l’origine d’atteintes graves au milieu aquatique. Ainsi le fait de jeter, déverser ou laisser écouler dans les eaux, directement ou indirectement, des substances quelconques dont l’action ou les réactions ont détruit le poisson ou nui à sa nutrition, à sa reproduction ou à sa valeur alimentaire, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 18 000 euros d’amende. Il est à noter aussi que le fait de détruire les frayères ou les zones de croissance ou d’alimentation de la faune piscicole est puni de 20 000 euros d’amende.
P1080613.JPG
Le respect de la réglementation est donc un impératif nécessaire à la préservation de la ressource piscicole afin de garantir nos pêches de demain.
P1030710
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s